Interclub Messieurs DIV 3 - EYNATTEN vs GRACE 3

Ce mardi 01 octobre, l’équipe de grâce 3, composée de Damien, Olivier, Vincent N et Vincent B, se déplace pour une rencontre en territoire germanophone.

 img-5143.jpg

Il est 20h passées. L’équipe se met en route avec des joueurs aux motivations diverses.

Vincent N, positif dans l’âme, persuade les autres d’une victoire évidente. Il est chaud et le prouve en se portant volontaire pour être troisième joueur en simple. Damien, plus terre à terre, nous fait part de ses statistiques de la saison et surtout de l’importance de cette rencontre pour espérer au moins une quatrième place en fin de saison. Vincent B, muni de son appareil photo, un reflex, prévoit dans un premier temps mitrailler les matchs puis, en option, jouer au bad. Quant à Olivier, il s’en fout, il est au téléphone.

 

Nous sommes proches de la salle, il est 20h45.

Vincent B donne une bouffée de confiance à son équipe. Cette salle, il la connait. Des victoires, il en a eu en nombre. Pour lui, Eynatten, c’est comme si il était chez lui, il fera donc ce qu’il voudra. Entre temps, Olivier raccroche son téléphone, il est enfin parmi nous.

L’accueil est chaleureux et en anglais. Les deux équipes se connaissent pour la plus part. Les années précédentes rappellent de bons souvenirs.

 

Cependant, la compétition est bien présente et l’échauffement commence pour nos valeureux grâceois excepté Vincent B et Olivier qui tentent de régler l’appareil photo, difficile car la salle procure peu de lumière, ce qui risque de rendre les photos floues. Heureusement, l’expérience d’Olivier permettra tout de même d’avoir quelques photos de qualité.

 img-5081.jpg

Mais entrons dans le vif du sujet, les matchs.

Les premiers doubles sont de véritables catastrophes pour les grâçois. Défaite écrasante des deux Vincent contre Uwe Sommer et Michael Robertz, deux joueurs avec beaucoup d’expérience mais surtout un Vincent B complètement dans le chou qui demande à son partenaire quelques gifles pour éviter d’être à nouveau un boulet. Damien et Oli, quant à eux, offre une belle bataille contre Philip Ververk et Benedict Grandrath mais s’inclinent 21-16 dans le troisième set.

Les deux doubles suivants sont à l’inverse conquis avec brio. Les deux Vincent s’en sortent en deux sets sans trop de difficulté. Damien et Olivier font de même avec une petite frayeur aux prolongations du deuxième set, 25-23.

C’est donc une égalité parfaite en sortant des doubles.

 img-5095.jpg

C’est parti pour les simples avec dans la tête, une rage de faire la différence.

Le premier match est remporté contre Ververk par Vincent B qui, enfin, montre la différence logique des classements. Le deuxième match est perdu par Damien, meurtri par les antibiotiques. Mais son adversaire, Sommer, n’en démérite pas pour autant. Sa taille imposante n’a pas donné beaucoup de possibilité à notre capitaine.

Vincent N, après une bataille en trois sets, décline contre un adversaire, Grandrath, qui semblait accuser le coup lors des courses incessantes de notre compatriote. Bien que ce dernier soit déçu de sa prestation, il n’avait pas menti sur sa condition physique du jour. Peut-être un peu trop confiant vers la fin où deux volants de match lui échappent!

Finalement, c’est Olivier qui terminera la soirée, mais avec une pression supplémentaire, celle de repartir avec au moins un point. Notre mousquetaire, voir photo en position d’attente de service, nous fera ce plaisir en remportant son match en trois sets contre Robertz, 15-21, 21-15, 16-21.

 img-5131-1.jpgScore final, 4-4. (http://lfbb.tournamentsoftware.com/sport/teammatch.aspx?id=FA11F336-65AC-43D7-83CA-576E22AA89E9&match=738)

 

La déception se lit sur nos visages mais s’estompe rapidement quand le premier verre se lève, quand le cerveau surchauffe à force de suivre les conversations en anglais, quand Vincent N effraye tout le monde d’une éventuelle gerbe de boulette, quand le deuxième verre arrive et ce jusque deux heure du matin.

Finalement, la sympathie de nos adversaires mérite bien un partage de point mais nous nous garantissons une victoire à domicile en 2014.